malexism rhune

Compilation...

... de morceaux réalisés dans une vie antérieure. Je ne renie pas mon passé :-)

télécharger l'album au format zip (11 morceaux, pochette : 68Mo).

01. Les vieux marteaux

La simplicité n'a pas son pareil. Le son est un hybride de toy-piano auquel j'avais ajouté des attaques de clavecin (mais FM de Chowning à 4 opérateurs :-).

02. Un bain à minuit

Ça se complique ; c'était voulu. Hors de l'eau : du sable, des percussions, des flutes, des vagues. Un plongeon : les xylophones sous l'eau ne me dérangeaient apparemment pas... j'avais raison. Et toujours ces petits airs simples que j'affectionne. Beaucoup de synthèse FM pour les nappes grasses et graves, et, nouveauté, de la soustractive avec des bouts d'échantillons.

03. 7 ans (de malheur)

Des amies finlandaises murmurent un texte en... finnois (je n'ai jamais su lequel ; je leur avais demandé de me l'envoyer sur une k7). Toujours les airs simples au xylophone, les sons tenus et la basse continue. Ce morceau a commencé à marquer plus de liberté quant à la construction, moins de crainte de faire entendre de l'étrange.

04. Boucle grégorienne

Celui-ci est le tout premier morceau, j'y tiens beaucoup. J'avais 25 ans, et pour équipement un 4 pistes, un delay pour boucler (multi-effet pour guitare Rex50), un micro, la voix et une darbouka, et ce cher petit synthé Yamaha DX100.

05. S-pace

Morceau plus tardif. On y entend booter une imprimante à jet d'encre, la toute première HP DeskJet. Une phrase en morse, je ne sais plus quel message idiot elle cache... Des bricolages d'échantillons parce que Cakewalk commençait à le permettre. Des sons tenus et encore ces petits airs (de rien) mais un peu tristes.

06. Caro, caro, 5 à 6, saï saï saï

Sérieux s'abstenir ! Des rythmes très travaillés, y compris avec les flûtes, une basse en forme de canard qui se dandine. Je me amusé longtemps avec ça, et j'ai adoré la pêche des pizzi ! Ensuite, ça se calme un peu. Le titre n'a rien à voir, je crois que c'est le cri du berger à ses animaux.

07. Comme les grands

Bon... Un air "mine de rien", heu, composé-mignon.

08. les Thermopyles

Encore un travail très composé. Et puis, ces nouveaux synthés m'offraient mille sons (l'expander du Roland D50), j'en ai abusé, je le reconnais. Le rapport avec la bataille grecque ?

09. la Rhûne

Cette petite mélodie facile vient toute seule sous les doigts. Je voulais simplifier mon travail de composition comme de mixage, après les morceaux précédents. Il ne doit pas y avoir beaucoup de noires, je le reconnais. Et, oui, j'ai beaucoup écouté Brian Eno. La montagne qui a prêté son nom est prétexte.

10. Les antiquités de John

Ce morceau est le second, produit avec peu de moyens, et c'est tant mieux : le réveil mécanique aux nombreux engrenages de mon grand-père saisi avec un micro de contact, le 4 pistes, une guitare mal tenue, le synthé FM 4op qui m'a accompagné longtemps.

11. Qui cherche des noises ?

Mmm, bof... Un peu le même principe que les 03 et 06, mais j'avais peut-être épuisé le sujet ?

enregistré avec un 4 pistes à k7, des claviers et expanders, un Atari mega ST et le séquencer Creator... Homme studio de l'époque.

page modifiée le 05 aot 2016 à 12h26       Creative Commons by-nc-sa