Peintures

peinture1 peinture2 peinture3 peinture4 peinture5 peinture6 peinture7 peinture8

Beaux-Arts 1979-1984

Travaux commandés, initiation et découverte

J'ai retrouvé des vieux cartons à dessins format raisin ; des travaux de premier cycle aux Beaux-arts de Pau (1979-1981) et des études pour peintures, deuxième cycle aux Beaux-arts de Toulouse (1981-1984). J'avais 20 ans, trop jeune, pas assez vieux, sans regrets, mais à refaire.... Les supports ont vieilli, de caves en greniers ils ont pris l'eau et les UV, ce qui leur donne ce délicieux cachet qu'on voit aussi sur les esquisses des maîtres anciens, au moins un point commun avec eux...

Découverte de soi à travers l'apprentissage technique. Le temps des études est un temps magnifique d'éclosion, de certitudes dont on a besoin et de doutes renversants ; parce qu'il faut des rêves inutiles autant que des repères dans une époque post-trente glorieuses, après les premiers chocs pétroliers, les promesses de chômage et de précarité, la peur du sida qui a balayé les autres MST, et pour clore ces belles années, le feu d'artifice de Tchernobyl.

Visite commentée sur papiers jaunis

cliquez sur les vignettes

Première année aux Beaux-arts de Pau ; cours de graphisme avec Mme Caze (bons souvenirs :-) Je crois que le sujet était la trame (la répétition ?) Encre de chine et plume sergent-major (1-14), crayon sec et mine de plomb (15-19), impressions de tissus repris à l'encre de chine (20-25), papier noir à gratter dont j'oublie le nom (23, 26-32).

trames formes1 trames formes2 trames formes3 trames formes4 trames formes5 trames formes6 trames formes7 trames formes8 trames formes9 trames formes10 trames formes11 trames formes12 trames formes13 trames formes14 trames formes15 trames formes16 trames formes17 trames formes18 trames formes19 trames formes20 trames formes21 trames formes22 trames formes23 trames formes24 trames formes25 trames formes26 trames formes27 trames formes28 trames formes29 trames formes30 trames formes31 trames formes32

Ces principes de répétition, mais aussi les travaux presque fous d'Escher, m'avaient poussé à m'intéresser aux carrelages azulejos de l’Alhambra. L'idée est qu'un seul carreau (ici, un lino gravé) peut générer une infinité de motifs selon son orientation, puisque les quatre côtés sont identiques, donc jointifs. La couleur est celle d'un tampon encreur :

mosaique facon alhambra-etudes1 mosaique facon alhambra-etudes2 mosaique facon alhambra-etudes3 mosaique facon alhambra-etudes4 mosaique facon alhambra-etudes5 mosaique facon alhambra-linoleum1 mosaique facon alhambra-linoleum2 mosaique facon alhambra-linoleum3 mosaique facon alhambra-linoleum4 mosaique facon alhambra-linoleum5 mosaique facon alhambra-linoleum6 mosaique facon alhambra-linoleum7 mosaique facon alhambra-linoleum8 mosaique facon alhambra-linoleum9 mosaique facon alhambra-linoleum10 mosaique facon alhambra-linoleum11 mosaique facon alhambra-linoleum12 mosaique facon alhambra-linoleum13 mosaique facon alhambra-linoleum14 mosaique facon alhambra-linoleum15 mosaique facon alhambra-linoleum16 mosaique facon alhambra-linoleum17 mosaique facon alhambra-linoleum18 mosaique facon alhambra-linoleum19 mosaique facon alhambra-linoleum20

Instructions du prof principal (M. Caze ; le M. de la Mme. ci-dessus, bons souvenirs) : choisissez un objet parmi ceux avec lesquels vous travaillez tous les jours, un objet commun de votre attirail. Vous le garderez et le dessinerez toute l'année... J'avais choisi la lame de rasoir type Gillette, parmi le crayon, le pinceau ou la gomme.
"Déformez votre objet librement, progressivement". Goût douteux, mais je m'étais amusé ; je me croyais libre :

transformation progressive01 transformation progressive02 transformation progressive03 transformation progressive04 transformation progressive05 transformation progressive06 transformation progressive07 transformation progressive08 transformation progressive09 transformation progressive10 transformation progressive11 transformation progressive12

Natures mortes au crayon, en lavis, ou au trait à l'encre de chine, travaux imposés, fait un peu à reculons :

lavis rotring nature morte a la lame de rasoir-crayon1 nature morte a la lame de rasoir-crayon2 nature morte a la lame de rasoir-crayon3

Plus académique, il fallait faire du modèle vivant. Les cours étaient à 9h du matin, j'y ai donc peu dessiné. J'ai obtenu mon UV en arguant qu'il était cruel d'imposer le nu à des jeunes hommes de 18 ans, et qu'on était plutôt tenté de toucher que de dessiner :

nu1 nu2 nu3 nu4 nu5

J'ai aussi pratiqué la photo et le développement photo argentique N&B, la sérigraphie, la peinture sur tissu, et... et, belle découverte, la gravure pointe sèche et aquatinte. Ici, récupération d'une plaque de gravure usagée, rongée aux bains d'acide. Le dos des plaques présentaient parfois des accidents, des tâches révélant des formes intéressantes en les passant tels quels sous la presse, puis en retravaillant à la pointe sèche ce que l'imaginaire y voyait. L'imaginaire adolescent un peu "gore" :

dos de plaque de gravure taches daquatinte reprise a la pointe seche00 dos de plaque de gravure taches daquatinte reprise a la pointe seche02 dos de plaque de gravure taches daquatinte reprise a la pointe seche03 dos de plaque de gravure taches daquatinte reprise a la pointe seche04 dos de plaque de gravure taches daquatinte reprise a la pointe seche05 dos de plaque de gravure taches daquatinte reprise a la pointe seche06 dos de plaque de gravure taches daquatinte reprise a la pointe seche07

Photo

A propos de photographie, le laboratoire, les ASA et les ISO, changer de pellicule dans une pochette noire, tout ces exercices "techniques" me paraissaient très loin de ma sensibilité artistique, comme si la technique du pinceau n'avait rien à voir avec la technicité de la mécanique photo. Hormis quelques jeux à la Man Ray (rayographies).
Je n'ai donc pratiqué la photo sérieusement qu'à l'arrivée du numérique. Mon premier appareil, un Sony Mavica 640 x 480 à disquette. 4 ou 5 photos par disquette ! 1000 choses à dire sur la photo et les photographes, sur le massacre bienvenu de l'illustration par la photo, puis sur le saccage bienvenu de la photo par le numérique à 10 balles et le smartphone...

Quelques restes épars :

rotring dessin bic-feutre noir dessin crayon detail peinture acrylique1 detail peinture acrylique2 gravure pointe seche1 gravure pointe seche2

Second cycle, aux lumières de Toulouse, quai de la Daurade. Esquisses pour peintures. Certaines n'ont pas été abouties, d'autre si, mais où sont-elles ?

esquisses etudes pour peintures1 esquisses etudes pour peintures2 esquisses etudes pour peintures3 esquisses etudes pour peintures4 esquisses etudes pour peintures5 esquisses etudes pour peintures6 esquisses etudes pour peintures7 esquisses etudes pour peintures8 esquisses etudes pour peintures9 esquisses etudes pour peintures10 esquisses etudes pour peintures11 esquisses etudes pour peintures12 esquisses etudes pour peintures13 esquisses etudes pour peintures14 esquisses etudes pour peintures15 esquisses etudes pour peintures16 esquisses etudes pour peintures17 esquisses etudes pour peintures18 esquisses etudes pour peintures19 esquisses etudes pour peintures20 esquisses etudes pour peintures22 esquisses etudes pour peintures23 esquisses etudes pour peintures24 esquisses etudes pour peintures25 esquisses etudes pour peintures26 esquisses etudes pour peintures27 esquisses etudes pour peintures28 esquisses etudes pour peintures29 esquisses etudes pour peintures30 esquisses etudes pour peintures31 esquisses etudes pour peintures32 esquisses etudes pour peintures33 esquisses etudes pour peintures34 esquisses etudes pour peintures35 esquisses etudes pour peintures36 esquisses etudes pour peintures37 esquisses etudes pour peintures38 esquisses etudes pour peintures39 esquisses etudes pour peintures40 esquisses etudes pour peintures42 esquisses etudes pour peintures43 esquisses etudes pour peintures45 esquisses etudes pour peintures46 esquisses etudes pour peintures47 esquisses etudes pour peintures48 esquisses etudes pour peintures49 esquisses etudes pour peintures50 esquisses etudes pour peintures51 esquisses etudes pour peintures52 esquisses etudes pour peintures53 esquisses etudes pour peintures54 esquisses etudes pour peintures55 esquisses etudes pour peintures56 esquisses etudes pour peintures57 esquisses etudes pour peintures58

Fric

Quelques fois, il me fallait essayer de gagner de l'argent et produire des choses vite peintes et vendables pas cher, donc... aquarelle. J'ai découvert là une pratique plus immédiate, plus "jetée", qui m'a invité à repenser ma façon longue, lente et laborieuse d'aborder l'image :

cerf-volant-aquarelle aquarelle1 aquarelle2 aquarelle3 aquarelle4 aquarelle5 aquarelle6 aquarelle7 aquarelle8 aquarelle9

01100011

mathilde-ebauche ordinateur ordinateur2

Et... ceux-là ne sont plus des dessins ; c'est du numérique de la toute première heure, réalisé avec un des premiers scanners disponibles en France sur un PC 8086 "eXTended" (!) à carte Hercule et écran graphique vert monochrome, qui coûtait une fortune... Découverte d'un autre monde dans lequel j'ai basculé après mes études (professions : typographie, multimédia, audio-vidéo - merci petit-frère, et salut petite sœur.

 

"Quelle est ta démarche ?"

esquisse aqueduc en ruinePassionnés, on parlait d'art des nuits entières, mais les profs nous demandaient de parler de notre peinture ; "quelle est ta démarche ?" Et on se moquait de cette question, on refusait d'y répondre en expliquant que si on peignait c'était bien parce qu'on ne savait pas le dire.

De plus, les profs "modernes" prétendaient qu'il n'était plus permis de faire de la peinture façon classique, réaliste, représentative. C'était l'époque du support-surface, Viala, Di Rosa... Un aréopage de ceux qui préparaient au DNSEP m'avait donc convoqué pour que je défende... ma démarche. L'un d'entre eux avait alors pris la peinture dont l'esquisse est ici à gauche, et l'avait porté dans une poubelle. Imaginez ! Un étudiant face cette équipe de quadras enseignants... J'étais allé récupérer ma peinture en répondant que c'était pourtant ce que je voulais faire, que je voulais apprendre ces techniques classiques, même si je ne savais pas bien pourquoi. Les profs "nationaux" m'avaient alors réclamé un écrit, commentaire de cette peinture poubellisée. J'avais joué le jeu, j'avais fait semblant, et m'étais finalement amusé à tirer du sens, à forcer les symboles de cette image ; attention, on écrit ce que l'on peut à 20 ans, c'est à la fois prétentieux et sur la défensive... et il me fallait l'UV : document PDF de quelques pages.

Je veux en profiter pour écrire ici toute la reconnaissance que j'ai pour Daniel Schintone, mon professeur de peinture, qui m'avait encouragé dans la voie que je voulais (M. Schintone était un "dinosaure régional") et m'avait guidé, malgré mes propres peurs ; peur du grand format, peur de la couleur... Daniel Schintone était aussi grand diplomate dans ces engagements polémiques qui avaient lieu aux Beaux-arts. Et, il y avait autant d'élégance dans sa peinture que dans sa personne, sa tenue, sa conversation.

L'art africain colonisé

l'art africain actuel - rapport de stage...

1ère année de 2ème cycle ; l'étudiant part en stage, c'est pas nouveau. Bien sûr, dernière minute, j'ai profité d'une offre de voyage au Cameroun pour prétexter une idée de stage : l'état de l'art en Afrique. Les profs ont accepté, j'ai mené l'enquête, j'ai écrit un truc, qu'aujourd'hui je ne trouve pas si nul... à propos d'un continent colonisé jusqu'au fond de sa créativité, mais protégé peut-être par sa vitalité : l'art africain actuel

Déco au théâtre Sain-Louis de Pau

J'avais participé, embauché, à la décoration du théâtre Saint-Louis de Pau, fief de André Labarrère, qui voulait y héberger son festival de théâtre, dirigé par Roger Hanin.
Un chantier de plus d'un an, une équipe de 3 peintres des Beaux-arts de Toulouse (Marie-Louise, Yves et moi) sélectionnés pour savoir tenir un pinceau. Passionnant ! Réalisation de manteau de scène, macarons et autres décos, et reproductions des balcons et du plafond depuis des peintures de petites dimensions de Janette Lacay-Burato (disons... façon Chagal). Décorateur, Jean-Louis Bernes-Daruka.

article sud-ouest deco theatre de pau TheatreSaintLouisPau1 TheatreSaintLouisPau2 TheatreSaintLouisPau3 TheatreSaintLouisPau4 TheatreSaintLouisPau5 TheatreSaintLouisPau6 TheatreSaintLouisPau7 TheatreSaintLouisPau8 TheatreSaintLouisPau9 TheatreSaintLouisPau10 TheatreSaintLouisPau11
esquisses etudes pour peintures24

anecdote

Ma tante m'avait dit : "C'est quand même bien sombre ce que tu fais ! Peints-moi une barque sur une plage et je te l'achète." ...

En emportant mes vieilles peintures pour les remiser au fond d'une grange, je comprends une chose :

ce serait merveilleux que la beauté existe indépendamment d'un regard pour l'éprouver.

page modifiée le 08 dcembre 2018 à 17h58       Creative Commons by-nc-sa