.jpg Δ


pré-poésie, pseudo-carnets, photographies.

05 mai 2018 à 18h20

la rue de l'avenir

Comme à Paris
la rue de l'avenir
est une impasse

spectrifiée

plus le temps avance
plus ton image se spectrifie
et cela m'amuse
parce que je sais
que bientôt je te retrouverai

toujours en vie

toujours en vie
puisque pas mort

Lidl

je ne fais plus de politique

je n'irai plus à Lidl
non parce que Lidl compresse son personnel

mais parce qu'ils ont changé la recette
de leur pâte à tartiner au chocolat

la station debout

la station debout
a l'inconvénient d'avoir confondu
l'avant et l'arrière
avec le devant et le derrière

CO² d'autrefois

si le passé pollue le présent
comme un CO² d'autrefois
l'air ne sera pas limpide

plan B

je n'aurais pas su être avocat
ou alors avocat des arts

très vite
j'ai élaboré un plan B

des yeux de hibou

- Mais quand tu te lèves, le matin... ?
- ... et pourquoi "le matin" ?
Dans la bouche d'une amie qui pense librement, c'est un a priori qui veut me faire lever tôt ; pour que l'avenir m'appartienne ?
- Mais l'homme est naturellement diurne, il aurait sinon des yeux de hibou ?
- Sauf qu'il a apprivoisé le feu et allongé le jour.
- ...
- Et sais-tu que de nombreux animaux, des animaux qui n'ont pourtant pas la vue adaptée à la nuit, sont devenus nocturnes ?
- Pourquoi ?
- Parce que fréquenter l'homme est dangereux !

une ineffable de la Fontaine

je veux écrire
une ineffable de la Fontaine

une page blanche
où je consignerais
tous mes indicibles

mais la musique m'offre maintenant cela

une nouvelle maïeutique

il faudra un jour taxer les machines
pour reverser une partie des bénéfices
aux hommes
qui ne connaîtront plus le travail

on pourra alors considérer
le revenu universel
comme une nouvelle maïeutique

sucrette

je voulais écrire un truc sérieux sur le philosophe le plus brillant et le plus sage, sur sa maïeutique, lorsque le correcteur orthographique de ma machine, bien plus rigolo, me corrigea avec un délicieux "sucrette".

pouces opposables

j'étais certain
que les pouces opposables
étaient une connerie

ton image devient une icône

plus le temps avance
plus ton image devient une icône

ton absence
ne m'effraie pas
parce que je sais
que bientôt je te retrouverai

en scooter faire du cheval

la jeune fille vient en scooter faire du cheval
en d'autres temps elle serait venue à cheval faire du scooter

le monde change et ne change pas

la machine sauvera l'homme de ses mécanismes

L'ordinateur est une opportunité pour l'humanité
tout ce qu'il prend en charge
n'est pas ou n'est plus le propre de l'homme

Comme la photo
a sauvé la peinture
du réalisme et du fonctionnel

la machine sauvera l'homme
de ses mécanismes.

social de termitière

Facebook fait du social de termitière
demandant à ses utilisateurs-ouvriers
de lui confier leur autonomie
au lieu d'émanciper ses individus

déléguer la pensée

Orwell dénonçait l'aliénation de la pensée grâce à la novlangue et son peu de vocabulaire, qui induit une grossièreté de pensée, dans l'objectif d'une meilleure manipulation de l'idiot.
Je suis en train de regarder une vidéo américaine sur YouTube, sous-titrée automatiquement en français. Le travail de l'IA de Google est impressionnant ; pourtant, que d'à peu près ! Que d'erreurs ! Que de simplifications ! ... et si peu de poésie. L'avenir, pour pouvoir communiquer sans quiproquo, nous fera simplifier notre parole (par conséquent notre pensée) pour nous assurer une traduction juste. Cet exemple montre que déléguer la pensée ne nous libérera pas toujours.

nos excès passés

ne te retournes pas
sur nos excès passés
tu risques de ne plus respirer

j'ai déjà
le goût de la terre sèche
dans la bouche

et ta peau est salée
et ta peau se déchire
et craquelle
sous mes baisers assoiffés


Pseudo-carnets de haïkus alphabétiques & de photographies, pré-poésie, textes courts inspirés par des faits, lieux ou objets que je photographie à l'occasion. Des photos inspirent parfois les textes. Ou encore, les deux n'ont rien à voir mais se trouvent rapprochés dans ces pages.
Georges Hildebrande Cavalestros a dit de l'iconoclaste qu'il était "souvent peu sérieux, parfois trop sérieux, mais jamais barbare au point de nuire à l'image ou à l'imaginaire"

<< 22 21 20 19 18 17 16 15 14 13 12 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 ...

page modifiée le 05 mai 2018 à 18h20       Creative Commons by-nc-sa