.jpg Δ


pré-poésie, pseudo-carnets, photographies.

11 dcembre 2017 à 19h31

le dieu de demain

le dieu de demain
sera un petit être discret
fait à l'image de l'homme le plus simple
et que l'on pourra rencontrer
au coin de toutes les rues

mort ou vif

le fantôme du mort
disait au vivant
"je ne suis pas mort
puisque je t'aime encore"

Et le vivant
ne savait plus très bien
s'il était lui-même
mort ou vif.

vers 2030

vers 2030
l'humanité a confié sa gouvernance
aux machines raisonnables

pour rester en enfance
parce que c'est là
qu'elle est la plus créatrice
et la plus belle

117 jours

après 117 jours
naufragé et seul
un couple secouru
voulait retourner
dans son canot de survie


80 africains

aux Canaries
4 plaisanciers écoutent
sur la vhf marine
une annonce à propos
de la recherche d'une embarcation
de 80 africains

manuel de survie

lu dans un manuel de survie :
"ne t'inquiètes pas
si tu as des élans de foi dans le péril
c'est normal
ça passera"

un déca

celui qui commande un déca
ne sait pas ce qu'il veut

tu meurs vraiment

lorsque ceux qui se souviennent de toi
meurent à leur tour

mondes virtuels

les mondes virtuels
comme paragon
de l'idéalisme de Platon ?

Nous v'là bien...

Ah ben !?
Nous v'là bien...

Parano ? Peut-être...

nous avons discuté tout à l'heure d'Aliénor d'Aquitaine. Assez longtemps pour que la discussion prenne du "poids" selon les critères de notre réseau contemporain ; AdSense, pour le dire vite. Le dico de nos smartphones propose quelques fois des corrections surprenantes : il m'a fait le coup à l'instant lorsque j'écrivais un sms, en corrigeant "demain" par un "Éléonore" incongru.
Or, mon smartphone est équipé d'un microphone, et il était posé à côté de nous pendant que nous discutions.
Parano ? Peut-être...

et je t'écrirai

des poèmes
que je ne te ferai
pas lire

d'un seul livre

je me méfie des experts
ils sont des hommes
d'un seul livre

c'est la saison des mouches lentes

mais mon cœur se pince pourtant
refuse d'hiberner
il crie, il bat, il a mal

"patience... mon cœur"

sans la pub

« sans la pub on ne connaîtrait rien »
dixit l'adolescente au collège
et très sincèrement

étymologiquement parlant, elle a raison.

Pseudo-carnets de haïkus alphabétiques & de photographies, pré-poésie, textes courts inspirés par des faits, lieux ou objets que je photographie à l'occasion. Des photos inspirent parfois les textes. Ou encore, les deux n'ont rien à voir mais se trouvent rapprochés dans ces pages.
Georges Hildebrande Cavalestros a dit de l'iconoclaste qu'il était "souvent peu sérieux, parfois trop sérieux, mais jamais barbare au point de nuire à l'image ou à l'imaginaire"

<< 21 20 19 18 17 16 15 14 13 12 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 ...

page modifiée le 11 dcembre 2017 à 19h31       Creative Commons by-nc-sa