il emporte son mobile aux toilettes
il doit avoir une app PQ

L'iconoclaste...

12 août 2017 dans un cadre déterminé (blues, funk, jazz bien tonal), j'en suis à compter sur la rythmique pour m'aider à sortir de l'ornière. C'est à dire que je n'ai pas les ressources nécessaires pour m'exprimer plus d'une minute dans le tempérament imposé ; je vais chercher du secours du côté de ce qui n'a plus à voir avec la note. Dans des musiques plus libres, le rythme vient au contraire se proposer au jeu, comme de son propre gré. Je préfère.

2 août 2017 il y a une telle sensualité en musique que si elle n'existait pas, je chercherais ailleurs, je serais gastronome boulimique ou proxénète obsédé sexuel.

24 juillet 2017 La répétition est un des principes qui identifie la musique et c'est aussi ce qui la tue.

18 juillet 2017 en rhétorique, lâcher une bonne vieille grossièreté entre des termes choisis et plus subtils est du plus bel effet ; pourquoi pas en musique ? Il m'arrive, au milieu de notes douces et berçantes, de porter la bouche de côté et de rôter. Oui. Et reprendre la mélopée là où je l'avais laissée.

9 juillet 2017 Toujours compter sur le ventre, le diaphragme et le thorax pour un bon souffle, même doux, même très doux. Les lèvres sont plus appropriées aux baisers qu'à lutter à travers l'embouchure.

lire la suite...

Julie...

marc [arobase] malexism [point] org -> mailto:marc [arobase] malexism [point] org · Marc-Alexis Morelle · 1996-2017 · infos auteur

page modifiée le 12 aot 2017 à 11h06       Creative Commons by-nc-sa