la gazelle...
... de Port-Bouët...

Marc-Alexis Morelle - M.Alexis.M

né le 9 octobre 1962 en région parisienne.

Avant l'âge d'un an, j'ai habité en Afrique. J'ai voyagé toute mon enfance, quelques mois ici quelques années là, et cela me donne un prétexte pour avoir été un cancre parfait.

(Hyper)activités

11 ans, mon père m'offre un pick-up et je monte au grenier chercher des disques. Je redescend avec un 45t des Shadows et un 33t de Memphis Slim. Un monde s'ouvre, différente de Mozart, Bach, Brel ou Brassens : "Oh ! La musique, c'est aussi ça !?"

Ado, années 70, dessins, encres et peintures à la maison, J'écrivais, aussi. Depuis l'âge de 15 ans, papier crayon, la machine à écrire de mon grand-père pour mettre au propre. Des nouvelles de jeunesse. En écoutant Genesis, Brand X, Gabriel, Bush, Oldfield, Crimson, etc.

Après les Beaux-Arts de Pau et de Toulouse 1979-1984, jobs en décoration et peinture, puis un service militaire fait à reculons, j'ai eu faim 1986. J'ai donc travaillé, pourquoi pas à Paris, musées, cinémas, expos, librairies et bibliothèques, et pourquoi pas en informatique puisque j'avais approché des micros Oric 1 et Dragon 64, que je possédais un superbe Canon X-07 8Ko et jouais avec son Basic et son assembleur Z80 ?

J'ai attendu longtemps que les ordinateurs sachent faire de la musique. Pour patienter, je faisais comme tout le monde : 4 piste à k7, petit synthé Yamaha FM DX100 avec lequel je découvrais la synthèse audio, et des microphones (de contact).

Premiers jobs en retouche d'image et typographie, puis en PAO, infographie et DAO 1986-1991. J'ai été formateur en micro-informatique, bureautique, infographie, puis j'ai planché en multimédia (naissance du CD-ROM) en même temps que qu'en GED et bases de connaissance (réseaux locaux). Enfin, je suis passé aux serveurs télématiques et Internet 1994-2000, avec de la création de contenu, de l'information et de l'animation.

Puis est arrivé l'Atari ST et son interface Midi et son séquenceur Creator. Home Studio avec claviers, BAR et expanders synchronisés sur l'ordinateur.

Je me suis mis à écrire plus sérieusement vers 20 ans. Un fanzine, que je remercie, m'a publié, et un petit éditeur fort sympathique m'a repéré et a publié Siscie, en 1998. Je l'en remercie aussi. J'ai continué à écrire, mais n'ai plus cherché à publier, sans doute occupé par des devoirs plus... familiaux.

J'ai fui Paris pour la Gironde, négocié un télétravail. Acheté et retapé une maison en ruine. Hector, mon fils, est né. Poulailler et début de potager. En 2001, adoption de Julie, une ânesse, qui, éduquée puis attelée, a porté pendant plus de dix ans le bois que je sciais à la main.

DAT puis enregistreur numérique, plongeon dans le monde fabuleux des textures sonores, 2003 field recording, mixage, recherche de textures audios sur PC (Cool Edit, cakewalk, cubase).

Travailleur indépendant, j'ai chroniqué les activités de la Compagnie Lubat - Uzeste Musical 2004-2010 avec photos, audios, vidéos (filmage, montage), et mise en œuvre et gestion du Web uzeste.org. C'était un bain artistique et culturel bouillonnant, une nourriture passionnante !

Découvrant l'associatif, j'ai créé Adiu, un réseau social local. C'était en 2004, année de naissance de Facebook ; coïncidence. Adiu était un site web comprenant forums, radio, télé, micro-sites et plein d'activités sur le terrain, comme des projections vidéo, ciné-concert, atelier d'éducation à l'image. Une expérience politique aussi, riche, efficace et nécessaire, et navrante à la fois. Après 12 ans, j'ai (on a) jeté l'éponge 2016. A la place, j'ai élevé quelques moutons.

Pendant ce temps, la musique continuait sur ordinateur, et, je ne sais plus par quelle magie, il m'a pris de découvrir de la trompette 2008 environ. Un instrument aussi zen qu'exigeant.

Vente de la maison et achat d'une nouvelle ruine, une ferme, plus grande. 5 ans de reconstruction 2011-2015. Et toujours, économie familiale et simplicité exigent, poulailler et potager.

mam2020a

Concernant la musique, j'ai joué régulièrement avec des amis, 2011-2020 de la musique improvisée (impro dite "libre"). Saxo, piano, guitares, percus et batterie, objets, harmonium, flutes, voix et texte pour les amis. Trompette et électro (ordi) pour ma part.

Nouveau déménagement, nouvelle ruine, un mobile home dans l'étable, quelques réfections et aménagements 2016. Le troupeau de moutons a grandi jusqu'à 30 bêtes, le potager aussi. Autonomie alimentaire.

Mais l'enfant a grandi, bien sûr, 20 ans, et l'ânesse Julie est morte. Je me suis retrouvé face à 8 hectares et ces gros bâtiments à restaurer, me demandant quel sens cela avait. J'ai vendu 2018 et suis allé retrouver la mer, à la voile. Je n'avais pas navigué depuis 40 ans.

Atlantique en France, Manche, Bretagne, Espagne, Portugal, Madère, Canaries. Méditerranée en France, Espagne, Baléares, Italie, Sicile, Grèce (Ithaque est restée cachée juste derrière cette île !), Dodécanèse... J'ai acheté un vieux 11 mètres des années 80, ma compagne m'a quitté, j'ai revendu le voilier et retrouvé ma compagne. Je résume.

mam2020b

Toujours la trompette, quotidienne, mais acoustique uniquement ; plus d'électro. Et je me suis remis à l'écriture pendant l'hiver 2018-2019. Des nouvelles, un roman (Les Néotènes), encore des nouvelles. Une transatlantique pour les Antilles. Un confinement au soleil puis 6 mois de découverte du potager tropical...

... et nous voilà aujourd'hui.

Ambitions ?

... est un objet qui m'accompagne...
... depuis tout petit.

C'est un grand mot, sinon pour tenter de combler mes lacunes, c'est-à-dire tout ce que j'ai refusé d'apprendre pendant ma scolarité chaotique. Je suis et j'ai toujours été rempli de désirs, de volonté de savoir, d'explorer, de connaître. Mais j'oublie, j'oublie, j'ai toujours oublié. Ou retenu sans effort mais par je ne sais quel filtre. Je n'ai jamais maîtrisé ni ma mémoire, ni ma méthode. Je n'ai jamais su me contraindre à la répétition. La musique, que je ne sais qu'improviser, est pour moi révélatrice.

quelques photos persos...

écrit en 1998, revu en 2004... nous sommes en 2016 ! Oh, 2021...

page modifiée le 17 fvrier 2021 à 16h19       Creative Commons by-nc-sa