malexism le cheminement

les "moments faibles"...

... de R. Depardon, les contemplations d'A. Tarkovsky, les arrêts de Bill Viola... mais, j'espère, sans aucune tristesse, oh non !
* textes de Daniel Lamaison

télécharger l'album au format zip (10 morceaux, pochette et jaquette Acrobat PDF).

01. exo

le son d'un porte-clés, aigu et très riche en harmoniques, donne le rythme, mais aussi le fond (quelques dixièmes de secondes étirés sur cinq minutes), les textures, ainsi que tous les sons et bruits, sauf celui d'un microphone frotté sur une darbouka.

02. larnaka zéro *

niquement des bruits de bouche, sans autre effet que la réverbération et les égalisations idoines. Je voulais suivre les champions de ces musiques actuelles (beatbox) mais avec des moyens limités. Le texte de Daniel concerne, je suppose, la société de consommation, ce qui convient tout à fait.

03. holo

deux improvisations à la flûte. L'habillage est constitué d'extraits de ces deux mêmes séquences. Seuls, un son grave - sorte de timbale - est un coup de doigt sur une table en bois, et les sifflements aigus sont, justement, des sifflements aigus (du bout de la langue contre les dents).

04. +2

la nuit. Des grillons font le gros du son (les pulsations graves ou aiguës). Le reste sont des bruits de pas sur un chemin caillouteux et du souffle dans un cor de chasse. Morceau composé avec une facilité déconcertante, et ça fait plaisir.

05. iso

des échantillons de piano (soundfont) supposés parmi les plus beaux disponibles sur le réseau. Mon avis est que ce piano est décevant ; il était donc intéressant de le dénaturer, le salir, le distordre, pour le détruire.

06. l'habit bleu *

essai chanté-improvisé, sur des paroles de Daniel. Les sons viennent aussi de manipulations postérieures sur la voix.

07. noctè

enregistrements de crapauds, la nuit. J'espérais faire aussi bien qu'eux (ce silence en musique), mais à chaque fois que je retournais les écouter, il me paraissait évident qu'ils étaient passés maîtres dans l'art du minimalisme sonore ; pas moi. J'y ai travaillé pendant un mois sans trop de succès...

08. occabe (larrau)

des moutons, cette fois, qui paissaient à Occabé et au col de Larrau. Les effets du vent, des bruits divers...

09. le chameau... *

"... couché sur le canapé". Daniel, poète, a certainement été touché par une publicité connue. Mélodie simple, simpliste même, comme j'aime.

10. finalement

cet instrument est tellement à la mode qu'il ne fallait pas le rater. Coincé dans une boucle numérique débile, il pousse son souffle continu.

enregistré avec Audacity.

page modifiée le 23 mars 2016 à 15h44       Creative Commons by-nc-sa